Communication Y

Briançon


Description

Construit entre 1724 et 1734, cet ouvrage atypique dans l’histoire de la fortification permet, comme son nom l’indique, la liaison entre deux forts : le fort des Trois Têtes et le fort du Randouillet.
Sa dénomination "Y" vient de l’atlas militaire qui classait les ouvrages avec des lettres de l’alphabet. Ne cherchez donc pas une quelconque ressemblance avec la lettre Y !
L’ouvrage prend la forme d’une longue galerie de 200 m de long et de 4,50 m de large. Construite en maçonnerie, elle est voûtée en berceau.
En la traversant, les soldats pouvaient ainsi emprunter le fond du vallon à couvert des tirs ennemis. Sa position au-dessus du village de Fontchristiane, juste à l’entrée de la zone des fortifications, lui conférait aussi un rôle de porte de défense, véritable barbacane. En cas de tentative d’approche des forts, les soldats ennemis se trouvaient bloqués en amont comme en aval de l’ouvrage par une série de fossés et chemins couverts encadrés de demi-bastions.
La galerie servait à stocker des pièces d'artillerie. Le chemin d'accès aux forts traversait autrefois cet ouvrage en son centre. Des ponts-levis, un vestibule étroit et deux corps de garde, s’ouvrant de part et d’autre de la porte, renforçaient sa défense.
Ce bâtiment original cache un trésor : une citerne d'eau de 4,68 m de profondeur, d'une contenance de 55 m3. Elle était approvisionnée par des sources captées dans le vallon. L'eau arrivait dans des bourneaux (tuyaux creusés dans du mélèze). Cette eau potable était puisée par les soldats et transportée vers les forts dans des tonneaux chargés sur des mulets.

Le fort appartient à la Ville de Briançon et fait partie des ouvrages inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial pour l’œuvre de Vauban.

Informations

Porte de pignerol
05100  Briançon
04 92 20 29 49

E-mail :  patrimoine@mairie-briancon.fr
http://www.ville-briancon.fr/patrimoine.html